Les transitions professionnelles tout au long de la vie

Nouveaux regards, nouveaux sens, nouvelles temporalités ?

 

Rennes, 8 et 9 décembre 2016

CREM - Université de Rennes 1

 

Les XXIIIèmes journées du longitudinal (JDL) proposent cette année d’opérer un retour sur les transitions professionnelles, non pas sous l’angle des risques qui leurs seraient liés – qui fut le thème des JDL de 2006 -  mais à partir de l’examen de leurs récurrences, enchainements, diversités, dans des contextes de changement tout au long de la vie. Leur anticipation et leur accompagnement deviennent des questions centrales, pas seulement pour sécuriser des phases considérées comme « précarisantes », mais aussi pour convertir ces transitions en périodes pouvant donner sens à une évolution professionnelle faite d’intermittences à la fois subies et choisies. Ce n’est donc pas qu’un nouveau regard qu’il faut porter sur ces transitions, dont les logiques seraient restées inchangées depuis 10 ans, mais également de nouvelles méthodes de l’analyse longitudinale adaptées à de nouvelles problématiques et aux temporalités propres aux changements structurels qu’il convient de mobiliser. C’est ainsi que nous avons décliné ce thème des transitions professionnelles en quatre axes :

    • Face à la multiplication des transitions au cours d’une vie professionnelle (en réalité dès l’école), comment redéfinir ce concept, ses contours, son insertion dans un corpus théorique plus large qui est celui du changement, et avec quelles méthodes pour en rendre compte ?
    • Quels sont les acteurs, notamment publics, qui contribuent à l’accompagnement de ces transitions ? Et comment ceux-ci connaissent eux-mêmes une évolution significative de leurs missions ? Quels sont les dispositifs pouvant servir de cadre de mise en cohérence des multiples transitions et de leur sécurisation ?
    • Les transitions depuis le système éducatif ou au sein de celui-ci, qui ne se limitent donc pas à une simple période d’insertion professionnelle, internalisent pour partie les contraintes du marché du travail notamment en préparant les jeunes aux conditions d’adaptabilité et de changement qui les attendent au cours de leur vie professionnelle. L’exigence d’élaboration d’un projet professionnel bien construit et documenté pour valider une formation n’est-il pas emblématique de ce processus ?
    • Enfin, le rôle des entreprises, soit lors de la phase d’insertion des jeunes, soit lors des mobilités internes ou externes que connaitront leurs salariés, engage leur responsabilité sociale. Leur implication dans les formations en alternance et dans le développement des compétences par la formation de leurs salariés est une des conditions nécessaires de la sécurisation des parcours. Mais, la formation ne saurait être la solution unique, le travail lui-même et ses transformations contribuent à faire des transitions des séquences réussies, de même que certains outils de GPEC, dans certaines conditions d’élaboration et d’appropriation, peuvent contribuer à l’employabilité.

 

Si les communications devront en priorité s’inscrire dans le cadre large de ces axes, les XXIIIèmes JDL accueilleront aussi d’autres contributions sur les approches longitudinales appliquées à la relation formation-emploi, de même que des comparaisons internationales.

 

   

Actualités

Post du 15 novembre 2016 :

 flyer_jdl_miniature.png

L'affiche des JDL est
en ligne ici

                               

Post du 04 novembre 2016 :

 

Le programme actualisé est
en ligne ici

La composition des ateliers est
en ligne ici

 

Nous vous rappelons que la date limite pour les inscriptions
est fixée au 13 novembre prochain,
les inscriptions par bon de commande devant nous parvenir
au plus tard le 9 novembre.

Contact : nous envoyer un mail

Les informations pour les paiements par bon de commande
sont en ligne ici

                              

 

Les informations pour les hébergements
sont en ligne ici